Petits conseils à l’usage des Yarn Bombeurs et Bombeuses débutants.

Le Yarn Bombing est, par définition, une activité totalement libre et donc non soumise à quel que diktat que ce soit. Néanmoins quelques règles de bases peuvent faciliter les premiers pas des débutants : 

 

bus.jpg

Ceci n'est pas exactement un ouvrage de débutant :) mais avec un peu de temps et de patience....


- Choisissez votre support en fonction de votre projet d’installation. Un arbre, un poteau, une porte se prêteront plus ou moins bien à votre ouvrage. Ce support vous guidera aussi quant aux dimensions à donner à votre tricot.

- Mesurez ce support : sa circonférence ou sa largeur, sa hauteur etc…

- Pensez aux intempéries (voir post Les mésaventures du Dr Hedgeh…). Le tricot en 3D, monté sur une structure en carton ou bourré de fibre synthétique, est beau mais fragile, la pluie risque de l’abîmer très rapidement ; on le réservera donc plutôt à la belle saison. Une œuvre “ à plat ” supportera mieux les caprices de la météo.

 

- En principe le YarnBomber travaille avec des fils de récupération pour coller à l’esprit 70’s qui l’anime. Essayez donc de récupérer de la laine ou des ouvrages inachevés auprès de vos connaissances (les grands-mères sont une vraie mine pour cela). Les matériaux que vous récolterez ainsi seront souvent, malheureusement, de couleurs assez neutres or le Yarn Bombing repose sur l’usage de couleurs très vives. Vous pourrez donc être amenés à teindre des fils, ou à associer fils neutres et fils flashy.

- La finalité essentielle du YB c’est de procurer un plaisir visuel et totalement gratuit aux passants qui verront vos installations, à égalité avec le plaisir que vous avez pris à les réaliser. Privilégiez donc les les axes de passage assez important pour vos supports ; sachant tout de même qu’une installation sur un arbre le long d’un trottoir a des chances de rester en place beaucoup plus longtemps qu’une installation au fronton de la Mairie de votre ville…

 

column.jpg

http://www.flickr.com/photos/krin_b/6070861052/


Ceci nous amène d’ailleurs à la seule “ difficulté ” du YB :

Le street-art, dont le YB fait partie, se caractérise par l’anonymat de ses artistes ou au moins par leur discrétion lors des installations. Ce petit côté clandestin n’a rien de désagréable, bien au contraire ; il ajoute une touche de piment à la démarche, sachant que les installations de YB sont toujours facilement amovibles et ne dégradent en aucun cas leur support. 

- Vous poserez donc vos œuvres en général à la nuit tombée et dans un laps de temps assez court. Pour cela, munissez vous du matériel nécessaire : fil, ciseaux, aiguilles ou fil de fer souple prédécoupé.

cheshire-cat.jpg


Les YarnBombeuses de petite taille pourront mettre une paire de chaussures à très hauts talons dans leur musette : juchées sur 12 cm elles accrocheront plus facilement une œuvre à bonne hauteur :)

Installer à deux est bien agréable aussi, l’un tient l’ouvrage pendant que l’autre le fixe et cela s’accompagne souvent d’une bonne partie de rigolade.

"Signer" ses installations ou pas ? cette question fera l'objet, un peu plus tard, d'un post spécial

- Enfin et surtout, amusez-vous !

 

A bientôt avec – c’est de saison -  une photo de Classe du Domovoï !

Les commentaires sont fermés.